Rencontre avec Julien, nouvel adepte du voyage nomade

15 décembre 2021 Voyage

Rencontre avec Julien, nouvel adepte du voyage nomade

Retour sur la rencontre de Julien et Déborah, co-créateurs du projet Become Hippies

Julien nous explique son parcours : de l’aménagement d’un véhicule de loisirs, à sa rencontre avec Déborah, tout en évoquant leurs difficultés rencontrées durant leur voyage.

Il nous raconte ensuite comment leur est venue l’idée de créer Become Hippies : partir à l'aventure à bord d'un van aménagé vintage avec une application pour aider les voyageurs à organiser leur road trip.

Le véhicule

Comment vous est venue l’idée d’aménager votre propre véhicule ?

"Quand je me suis lancé dans l’aménagement de mon véhicule, je n'avais encore jamais essayé le voyage nomade. 

Cependant, j’avais déjà le goût de l’aventure et effectué plusieurs voyages auparavant. Je me souviens que, lors de mon voyage à Tenerife, une amie rencontrée là-bas m'avait proposé d’y louer un van. Ce n’était pas dans mes projets à ce moment, mais l’idée est restée dans un coin de ma tête. 

Et c'est finalement quelques années plus tard, pendant le confinement que l’idée du voyage nomade à fait son grand retour. Comme beaucoup, j’avais le temps long et le besoin de m’aérer l’esprit. J’avais aussi envie de retrouver une activité manuelle. En somme, j’avais surtout besoin de me changer les idées. C’est là que je me suis rappelé de ce dont m’avait parlé mon amie." 

Comment s’est passé l’aménagement de votre véhicule ? 

"Au départ, je ne savais pas trop quel type de véhicule choisir. Je ne savais pas non plus si j'allais le garder ou le mettre en vente. Je me suis dit que, s’il devait servir à de longs voyages, je souhaitais un véhicule confortable dans lequel je puisse tenir debout et avoir une douche. C’est pourquoi j’ai opté pour un fourgon rallongé Fiat Ducato L3 H2

Ensuite, l’aménagement m’a pris deux mois et demi de travail intensif. Bien que je n’étais pas novice dans le bricolage, il m'a fallu faire de nombreuses recherches. Par exemple sur l’installation d’un système électrique ou d’une arrivée d’eau

Je me suis renseigné sur des sites internet et blogs pour obtenir des schémas de montage ou des informations techniques et ai utilisé le groupe Facebook “Construire son van aménagé” pour poser des questions et échanger avec d’autres personnes qui avaient le même type de projet."

La rencontre 

Comment vous et Déborah vous êtes-vous rencontrés ?

"Alors que je m'apprêtais à partir en voyage, j’ai mis une annonce sur un groupe Facebook : “Compagnon de voyage”. Mon objectif était de rencontrer du monde. Que ce soit pour partager une partie de mon trip avec d’autres vanlifers, rencontrer des gens pour un apéro ou pourquoi pas trouver un compagnon de route.

C’est comme ça que j’ai rencontré Déborah. Alors qu’elle était déjà en vacances, elle cherchait à rencontrer une personne possédant un van pour découvrir l’expérience de la vie nomade pendant 10 jours."

Comment se passe la cohabitation dans un van avec une personne que l’on vient tout juste de rencontrer ? 

"Avant de partir, nous avions fait deux appels en visio pour faire connaissance et préparer notre road trip. Et bien qu’il y ait toujours un peu d’appréhension à l’idée de passer plusieurs jours avec une personne qu’on ne connaît pas vraiment, la rencontre s'est très bien passée et on a vite trouvé nos marques."

Le voyage 

Quel était votre projet de voyage ? 

"Je suis parti pour une durée de 4 mois. 

Au départ des Alpes je suis descendu dans le sud de la France pour rejoindre l’Espagne, où j’ai retrouvé Déborah. Après avoir fait un tour en Galice, nous sommes allés vers le Portugal, et avons longé la côte ouest avant de nous séparer. 

Ensuite, après être passé à Valence, Ibiza, Barcelone et Toulon, j’ai rejoint la Corse et la Sardaigne en ferry. Pour finir, j’ai parcouru plusieurs villes d’Italie puis j'ai retrouvé Deborah une seconde fois en Grèce avant de rentrer."

Quelles sont les difficultés rencontrées pendant ce voyage ? 

"Durant ce voyage, nous avons fait face à plusieurs difficultés : 

La première concerne la gestion des toilettes chimiques. Si dans certaines zones, il y avait beaucoup d’aires prévues à cet effet, il m’arrivait parfois de parcourir près de 300 km sans trouver un seul endroit où les vider. 

Ensuite, lors du passage dans les villes, il est difficile de se garer avec un si grand véhicule. Au début, il nous arrivait de tourner en rond pendant plusieurs heures. Mais au fil des rencontres et de l’expérience que nous avons acquise, nous avons appris qu’il valait mieux se garer plus en dehors de la ville et se servir d’un vélo ou d’une trottinette électrique pour la rejoindre. 

On a également été confronté à la préparation d'itinéraires. Parfois nous prévoyons trop d’activités dans une seule journée, d’autres fois, nous passions trop de temps sur les routes. 

Il a fallu trouver un bon rythme, pour réussir à jongler entre activités et trajets, sans accumuler trop de fatigue. 

Parfois c’était la recherche d’un endroit sympa où dormir qui était compliqué, mais aussi le respect du budget essence ou encore l’adaptation à la cuisine dans le van."

La naissance du projet Become Hippies

Qu’est-ce que l’application Become Hippies ? 

"C’est à la suite de nos difficultés rencontrées que nous avons eu l’idée de monter ce projet. Become Hippies à pour objectif d’accompagner les voyageurs dans la préparation de leurs voyages en camping-car. 

Pour cela, vous trouverez plusieurs rubriques : une liste d’affaires à emmener avec soi, un outil pour construire votre itinéraire, recenser les endroits où dormir et vider ses toilettes ainsi qu’un gestionnaire de tâches pour noter toutes vos idées. 

A cela s’ajoute la proposition de locations de vans vintage. Cela dit, vous n’êtes pas obligés d’être clients de la plateforme pour pouvoir en utiliser les outils. 

Si l’application n’a pas encore fini d’être mise à jour, vous pouvez déjà retrouver certaines fonctionnalités sur ce lien : https://app.becomehippies.com/ 

Pour commencer, nous allons recenser les bons plans dans les Alpes, la Haute-Savoie ainsi que la Suisse. L’objectif étant de s’étendre sur toute la France et pourquoi pas sur l’Europe si cela fonctionne bien. 

Ayant tous deux nos activités respectives à côté, pour le moment nous travaillons bénévolement sur ce projet et attendons d’avoir toutes les clés en main pour pouvoir nous y lancer à 100%."

Comment peut-on soutenir ce projet ?

"Nous faisons appel à un financement participatif. Le crowdfunding nous permet de valider le concept avec le soutien des personnes intéressées par notre projet. 

On a besoin de votre soutien pour faire décoller Become Hippies. Découvrez le projet et évaluez son potentiel (ça prend que 2 minutes).

Si vous aussi, l’idée vous plait, vous pouvez nous soutenir sur ce lien : 

https://www.wedogood.co/becomehippies/

En investissant, vous permettrez au projet de voir le jour et vous pourrez obtenir jusqu'à 3 fois votre investissement. Ainsi qu'un chèque cadeau pour une location et le droit de voter pour les futurs vans aménagés."


Si les aventures de Julien et Déborah vous ont inspirées, libre à vous de louer un van aménagé et de vous lancer à la découverte du voyage nomade.